NOUVELLE ANNEE ET BONNES RESOLUTIONS…

Et si vous privilégiez les intentions aux résolutions?

Faites le voeu solennel du Sankalpa !

Selon une étude fréquemment citée menée par l’Université de Scranton aux États-Unis, plus de 50 % des gens prennent de bonnes résolutions sérieuses pour le Nouvel An et seuls 8 % s’y tiennent vraiment. En général, pour commencer la nouvelle année, les gens se lancent le défi de perdre du poids ou de combattre une mauvaise habitude comme la cigarette. Alors, pourquoi abandonne-t-on la salle de sport et les pastilles de nicotine autour de mi-février ?

Par essence, les résolutions nous conditionnent à ne pas nous y tenir. Elles nous vendent la fausse promesse d’une vie parfaite si l’on arrive simplement à perdre une taille ou à obtenir cette promotion au travail. Mais ces objectifs dépendent aussi de facteurs extérieurs qu’on ne contrôle pas toujours. Et une fois que nous renonçons à nos bonnes résolutions, nous nous sentons coupables pour couronner le tout.

Le problème récurrent des bonnes résolutions du Nouvel An, ce sont ces « listes » d’intentions extérieures que nous nous imposons. Nous en désirons sincèrement certaines. Mais d’autres sont des choses que nous désirons uniquement en raison de la pression extérieure.

Mais avec Sankalpa, qui permet de se concentrer sur ses aspirations profondes, nous commençons par une reconnaissance intense et sincère de notre propre valeur, au moment présent.

En Sanskrit, «San» fait référence à une connexion. « kalpa », signifie vœu.

Le Sankalpa n'est pas juste une résolution du nouvel an, comme une autre. C'est une pensée positive quotidienne. Il doit être le fil conducteur de notre vie.

Selon les enseignements du yoga, la coutume de Sankalpa permet de charger le corps et l’esprit d’ondes particulières qui apportent de la confiance en soi, de la détermination et de la motivation. Je pense que c’est parce que Sankalpa part de cette voix profonde et sage que nous avons en nous : nos convictions les plus intimes.